Logo chambre d'hôtes 3 épis Gîtes de France

Le Mont Saint Michel et son abbaye ont traversé l’Histoire de France.

En voici quelques étapes :

  • Au VIIe siècle, Aubert, évêque d’Avranches reçoit plusieurs apparition de l’archange Saint Michel lui ordonnant de construire une église à sa gloire. Aubert ne croit d’abord pas à ces apparitions mais fini par faire ériger un monument après que Saint Michel lui a percé le crâne pour affirmer son pouvoir. L’évêque choisit alors ce lieu qui ne se nomme alors pas encore le Mont Saint Michel pour bâtir un oratoire dont il ne reste malheureusement plus qu’un mur aujourd’hui.
  • Deux siècles plus tard, le Duc de Normandie Richard Ier relance le site en établissant un monastère bénédictin sur le rocher. Les chanoines qui y vivaient le quitte. Le monastère bénédictin prend alors de l’ampleur, tant par les constructions érigées que par sa renommée. C’est à cette période que le rocher devient à proprement parler le « Mont Saint Michel ». Les pèlerins affluent via les « chemins montois » vers ce qu’on appelle alors « La Merveille », toujours plus nombreux. La légende du Mont Saint Michel est en route. Les bénédictins installés sur le rochers sont alors pour le plupart des moines copistes et leur travail contribue au rayonnement de la cité d’Avranches que l’on appelle alors « l’Athènes Normande ».
  • Aux XIVe et XVe siècles, le Mont Saint Michel est entouré de remparts destinés à le protéger des tentatives d’invasions anglaises. La Guerre de Cent Ans démarre, Tombelaine est pris et le Mont Saint Michel est assiégé pendant plusieurs années. Les Anglais ne parviendront pas à prendre le Mont qui résiste héroïquement jusqu’à sa délivrance en 1450.